Texte XHTML Le radar de passage piéton

Blog & Actualitées Radars Fixe Mobile

Le radar de passage piéton

Source : web

Publier le: Jeudi 15 Décembre 2016 à 10:35

0 Commentaire

 

Ce nouveau radar est à mi-chemin entre un radar classique et la vidéo surveillance puisqu'il filme. Concrètement, deux caméras capables d'identifier piétons et voitures, surveillent le passage clouté. Lorsqu'une personne franchit une ligne de sécurité virtuelle et qu'un véhicule approche, la bande d'enregistrement est envoyée à un agent de police qui décidera après visionnage, en direct ou pas, si le conducteur mérite une sanction.
 

Sanction:

 

135 € d'amende et 4 points sur le permis

 


Autre nouveauté, ce radar est mobile puisqu'il prend la forme d'un mât télescopique de 4 mètres posé sur un caisson équipé de roulette. Pas vraiment discret donc, et ça tombe bien puisque la ville de Calais veut s'en servir comme outil de prévention aux abords des écoles.

 

 

 

 


 

Encore une nouvelle arme pour nous traquer au quotidien !

Où s'arrêtera le gouvernement dans sa folie du tout-radars, soi-disant pour notre "sécurité" ? 

 

 

Imaginez la scène : vous arrivez au stop ; personne ; la visibilité est parfaite ; après un court temps d’arrêt, vous passez… Et là, en planque derrière sa caméra, le policier vous verbalise, sans même que vous vous en rendiez compte, et sans que vous puissiez avoir la moindre chance de contester derrière ! Il ne reste plus qu'à passer à la caisse, avec à la clef, 135 euros d'amende et 4 points en moins… Chaque conducteur est désormais contrôlé à tout instant, et ce même pour les trajets les plus courts.

 

 

C’est la technique du « PV invisible » qui est ici appliquée : la verbalisation par caméra, associée au système de lecture automatique de plaques d’immatriculation (Lapi), permet de contrôler les franchissements de stop et de passage piéton. Basé sur des algorithmes de reconnaissance de mouvements, les radars analysent en direct le comportement du véhicule. À Marseille, la municipalité prépare l’arrivée d’un dispositif pour contrôler le franchissement d’un passage piéton. À Yerres, dans l’Essonne, un premier radar de stop est déjà installé.

 

 

Redoutablement efficace, ce radar a relevé en phase de test jusqu’à 500 infractions en une demi-journée. Moins d’une semaine après sa mise en service, 240 PV avaient déjà été dressés. Plus besoin d’un agent pour constater en direct l’infraction, la séquence est enregistrée et le policier peut ensuite visionner la vidéo pour établir le PV.

 

 

Les limites de ce dispositif répressif vont vite poser problème, lorsque l’agent, aidé de sa caméra, déterminera que le temps d’arrêt au stop était insuffisant, ou que le piéton qui marchait en direction du passage avait l’intention de traverser et était donc prioritaire. Les conducteurs, tétanisés par le PV, n’oseront plus avancer !

 

 

Où s’arrêtera le gouvernement dans ce déchaînement de contrôle et de surveillance à outrance ? Sous couvert de « sécurité » les autorités installent des radars derrière chaque conducteur. Chaque mouvement est désormais contrôlé et sanctionné. Pourtant rien n’est fait pour les accidents domestiques, 10 fois plus meurtriers que la route. À quand des caméras dans chaque cuisine française ?

 

En attendant, ces nouveaux dispositifs vont littéralement faire exploser le nombre de PV en ville, et ce sans que les conducteurs se rendent compte de rien…

 

Pour faire barrage à cette déferlante de nouveaux radars, seule la résistante massive des conducteurs permettra, jour après jour, de stopper cette répression absurde !

 

source: liguedesconducteurs

 

0 Commentaires

Vous devez être connecter pour commenter. Cliquer ici pour vous connecter