Texte XHTML Ceci n'est pas un radar derrière un panneau de signalisation

Blog & Actualitées Radars Fixe Mobile

Ceci n'est pas un radar derrière un panneau de signalisation

Source : Auto radar

Publier le: Mercredi 30 Mars 2016 à 02:46

0 Commentaire

Ce boitier est un système permettant la collecte d'information sur le trafic. 

 

Les canulars, hoax et autres fausses vérités concernant le domaine des radars circulent fréquemment entre messageries électroniques et autres messages Facebook... Après les radars dans les barrières de sécurité, les radars dans les bornes d'appel d'urgence, voici une nouvelle photo qui tourne depuis l'année dernière.

 

De quoi s'agit-il ? D'un petit boitier installé à l'arrière d'un panneau de signalisation.

 

Au premier coup d'oeil, tout le monde devrait comprendre que ceci ne peut être un radar. En effet, le boitier est beaucoup trop petit pour contenir un système de mesure de vitesse aussi bien laser que doppler... Mais surtout, quand on voit comment les systèmes radars sont protégés derrière des cabines blindées, on voit bien qu'il ne peut s'agir d'un coûteux système radar.

 

Malgré tout, cette photo continue de faire le tour du web...

 

Alors c'est quoi ?

 

Pour briller en société la prochaine fois que l'on vous montrera cette photo, voici l'explication.

 

Ce boitier est un système permettant la collecte d'information sur le trafic. Il est en plus équipé d'un système LAPI pour la lecture automatisée des plaques d'immatriculation.

 

Il s'agit très précisément du modèle Scout Video Collection Unit avec son kit LAPI fourni par la société miovision.

 

L'utilisation du kit LAPI améliore les capacités de l’unité de collecte vidéo afin de permettre la collecte automatique des données de plaques d’immatriculation pour les analyses de comportement comme les études Origin-Destination (Origine-Destination), Travel Time (durée de trajet) et Parking Lots (les parkings).

 

Les capteurs hyperfréquences utilisant l’effet Doppler

 

Principe de fonctionnement

 

Système non-intrusif installé en accotement de chaussée, sur mât, ou portique . Un train d’ondes électromagnétiques pulsées est émis à une fréquence de l’ordre de 10 et 25GHz par une antenne radar en direction d’un véhicule. Au contact du véhicule, l’onde est réfléchie et renvoyée modifiée vers le capteur.

 

L’onde renvoyée par le véhicule permet de calculer la vitesse à partir du décalage de fréquence entre le signal émis et reçu, . La forme et l’amplitude du signal reçu sont directement liés à la forme du véhicule et à sa surface de réflexion. La valeur de la SER (Surface Équivalente Radar exprimée en m²) analysée permet de distinguer la silhouette des véhicules (VL/PL). Le capteurs peut aussi estimer la longueur du véhicule . Pour analyser le trafic sur plusieurs voies simultanément, il est nécessaire de choisir un matériel disposant de plusieurs « canaux » radars (à raison d’un canal utile par voie).

 

La distance de détection d’un véhicule est variable selon le matériel, des distances comprises entre 50m et 150m sont généralement proposées par les constructeurs.

 

Mesures disponibles avec les radars utilisés pour le recueil de données de trafic

Débit, vitesse, débit classifiés (VL/PL) la classification est faite à partir de la longueur ou du SER.

Limites de fonctionnement

 

Facteurs perturbant les détections : véhicules circulant à basse vitesse (inférieure à 20km/h), véhicules très proches les uns des autres, véhicules en forte accélération ou décélération, très petit gabarit de véhicules.

0 Commentaires

Vous devez être connecter pour commenter. Cliquer ici pour vous connecter